Bouturer le romarin !

romarin

Bouturer le romarin? C’est au mois d’août que ça se passe!

Aussi aromatique que décoratif, le romarin possède de nombreuses vertus et un goût caractéristique dans nos plats.
On l’apprécie donc pour de multiples raisons, ce qui explique pourquoi cette plante est populaire au jardin ou au potager.

Voici comment bouturer le romarin pour renouveler des plants trop anciens ou bien le multiplier pour en profiter davantage !

Au jardin, le romarin (Rosmarinus officinalis) permet de créer de jolies bordures denses à la senteur appréciable ou bien de décorer des rocailles en sols secs, pour un jardin d’aspect méditerranéen.
Le romarin, qui se plaît partout tant que la terre est bien drainée et que son exposition est ensoleillée, décore donc merveilleusement bien les extérieurs, tout en offrant sa saveur unique en cuisine.

Cette plante aromatique a également l’avantage d’être résistante à la sécheresse en été, mais également au froid en hiver.
Il faut alors la cultiver à l’abri du vent, en plein soleil, tout en veillant à éviter le pourrissement de ses racines.
Car le risque avec le romarin, c’est que ses branches finissent par noircir ou brunir, en raison de la présence d’un champignon : le botrytis, aussi appelé pourriture grise.

Au bout de quelque temps, le romarin planté au jardin ou cultivé en pot peut également s’épuiser et être moins décoratif qu’auparavant.
La base sera moins fournie, les branches plus dégarnies.
Il peut alors être intéressant de réaliser des boutures au bon moment, pour continuer à profiter de jolis romarins au fil des années !

Quand bouturer un romarin ?

Faire des boutures de romarin est facile et permet d’obtenir les mêmes sujets que la plante-mère.
Toutefois, pour mettre toutes les chances de son côté, préférez bouturer un romarin aux bonnes périodes.
Soit au printemps, au moment de sa taille et après sa floraison, vers mars avril ; soit fin août ou début septembre, à partir d’une pousse alors plus endurcie.
Vous pouvez aussi jardiner avec la Lune, afin de réaliser des boutures durant la période de lune descendante qui permet alors à la sève de descendre plus aisément dans les racines.

Avant de sectionner une branche de votre romarin, pensez à désinfecter votre sécateur avec de l’alcool (à brûler ou à 90°), afin de ne pas contribuer à propager d’éventuelles maladies des plantes.

Comment réaliser des boutures de romarin ?

La marche à suivre pour bouturer un romarin est simple :
titre
1/ Préparer des godets remplis d’une terre suffisamment drainée. Vous pouvez ainsi mélanger deux parts égales de terreau et de sable.
2/ Repérer des branches saines sur votre romarin, à savoir suffisamment fournies, non brunies ou noircies.
3/ Coupez les branches en biais, de manière à obtenir des branches à bouturer d’environ 10 centimètres.
4/ Débarrassez les moitiés inférieures des branches sectionnées de toutes leurs feuilles, afin de conserver des feuilles uniquement sur les parties supérieures, qui ne seront pas mises en terre.
5/ Il ne vous reste plus qu’à introduire au centre de chaque godet une branche de romarin ainsi préparée, de sorte que seule la partie feuillue demeure à l’air libre et que la partie dénudée soit bien enterrée.
6/ Tassez la terre autour de chaque branche, puis arrosez abondamment.

Conseils : pour favoriser une atmosphère humide et chaude, plus propice au développement de vos boutures de romarin, il est possible de placer sur chaque godet un sac en plastique retourné. Veiller toutefois à ce que l’air puisse circuler, afin d’éviter tout risque de pourrissement.

Faites en sorte que le substrat soit toujours humide, afin de permettre aux racines de se développer suffisamment. Ne placez pas les godets en plein soleil, préférez un endroit ombragé, mais suffisamment lumineux. Au bout d’un mois environ, des signes de reprise seront visibles ! Il sera alors temps de planter vos boutures de romarin dans des pots plus grands, remplis d’un mélange de terreau et de compost, avant leur plantation en pleine terre au printemps prochain.

En hiver, les pots de romarin contenant les nouvelles pousses doivent être protégés du froid. Pensez à les rentrer en serre ou les couvrir d’un voile d’hivernage, tout en veillant à ne pas trop les arroser.

Comment bouturer le romarin dans l’eau ?

Il est également possible de bouturer le romarin dans l’eau. Après avoir prélevé des branches de la manière décrite ci-dessus, immergez dans l’eau les parties dont vous aurez pris soin d’enlever les feuilles. Attention : préférez remplir les contenants avec de l’eau de pluie ou de source, ou bien laissez s’évaporer le chlore de l’eau du robinet en attendant quelques heures avant d’y plonger les tiges.
titre
Une fois la tige introduite dans l’eau, placez la dans un environnement lumineux, sans soleil direct. Changez l’eau quotidiennement afin qu’elle ne croupisse pas.

Au bout d’un mois environ, vous observerez que les racines sont suffisamment développées pour replanter les boutures de romarin dans des pots, comme détaillé plus haut. Bouturer un romarin dans l’eau est ainsi plus contraignant qu’en godet, car il faut s’assurer chaque jour que l’eau soit bien propre, tout en évitant l’eau du robinet. Mais cette technique a l’avantage de laisser entrevoir le développement des racines et ainsi de savoir avec certitude quand la tige peut être plantée en pot, avant sa plantation en pleine terre au printemps suivant.
titre

Article original complet par Cécile, le 19 Aug 2022 – paru sur : lien-sources

Déposer un commentairelike

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.