Respiration abdominale

respiration

La respiration : cet outil magique que nous avons dès la naissance et dont nous ne prenons pas soin…

Qu’est-ce que la respiration abdominale ?
Cette forme de respiration qui passe par le ventre existe naturellement chez l’Homme lorsqu’il est bébé. En observant un nourrisson, on s’aperçoit qu’il se tient droit, légèrement cambré et qu’il respire par le ventre. Mais avec le temps, l’Homme se tasse, se sédentarise, se sert de son cerveau analytique et se ferme ne permettant ainsi qu’un souffle limité vers le haut. “Seuls trois être vivants respirent par le ventre naturellement : les bébés, les chiots et les poissons ! La respiration abdominale est alors une respiration empruntée aux yogis qui passe par le bas du corps et permet une plus grande amplitude des poumons, explique Susan Oubari. Respirer par le ventre, ce n’est pas si simple car c’est, en inspirant, réaliser une contraction du diaphragme vers le bas pour permettre aux côtes de s’élargir et au ventre de se gonfler – non pas parce qu’il a de l’air mais parce que les organes redescendent. En expirant, le diaphragme se décontracte contrairement aux abdominaux qui se resserrent”.

Pourquoi pratiquer la respiration abdominale ?
Parce que l’on respire quotidiennement de façon superficielle, réapprendre à respirer c’est apprendre à évacuer le stress, les peurs, les tensions, les inquiétudes. C’est calmer la pression sanguine et diminuer les hormones du stress que sont l’adrénaline et le cortisol. “C’est quasi impossible de respirer uniquement par le ventre sans s’en rendre compte, tout simplement parce que l’on est des êtres humains qui doivent faire face à de la pression et du stress parfois plusieurs fois par jour. En revanche, adopter une respiration consciente en se concentrant sur notre ventre dès qu’on en ressent le besoin ou pour surmonter une situation complexe, c’est se rendre plus disponible, gérer ses émotions et réfléchir mieux” précise notre experte.

On dit du ventre qu’il est notre deuxième cerveau. Pas étonnant alors qu’en respirant avec lui, on soigne également notre premier cerveau. “De plus, la respiration abdominale conscientisée offre un massage à notre organisme tout entier. On fait de la place dans le ventre pour que nos organes se desserrent. En se déployant, les poumons redonnent de l’amplitude aux alvéoles qui finissent par devenir dures comme du cuir si elles ne sont pas entretenues. Mais surtout, parce que tout autour du cœur, ils viennent le masser et ce n’est pas anodin”.

Comment et quand pratiquer la respiration abdominale ?
Susan Oubari propose différentes variantes et solutions pour parvenir à adopter la respiration abdominale :

Programmer une alarme discrète sur son téléphone pour nous rappeler de respirer une minute par le ventre toutes les heures afin de prendre l’habitude. Cela passe par six grandes respirations sur un compte de cinq secondes chaque inspiration et expiration. Elles doivent être longues, profondes et douces ;
S’essayer à la cohérence cardiaque pendant cinq minutes en inspirant et expirant uniquement par le nez. Toujours opter pour une respiration longue et profonde. “Respirer uniquement par le nez permet de calmer plus rapidement contrairement à la bouche qui apporte trop d’oxygène d’un coup à l’organisme et le met donc en état de stress” ;
Opter pour la vraie respiration diaphragmatique ou abdominale qui consiste à inspirer doucement et profondément par le nez et d’expirer aussi profondément par la bouche. Et cela trois fois d’affilée afin de parvenir à lâcher prise.

Sources: Doctissimo

La respiration abdominale

Elle stimule la circulation sanguine, entrainant une meilleure oxygénation des tissus, des cellules. Elle permet également d’assouplir le diagramme, et offre ainsi un massage naturel à vos viscères. Cette respiration est puissante pour un relâchement profond. Elle peut suffire lorsque nous n’avons pas besoin de notre capacité respiratoire totale.

La respiration thoracique

La respiration thoracique peut favoriser la libération des émotions et détendre les muscles de cette zone. A pratiquer ponctuellement et de manière ample et profonde.

La respiration complète

La respiration complète entraine du calme sur le plan physique, mental et émotionnel. C’est un anti-stress et un anti-fatigue ! On note également qu’elle permet d’assouplir la zone du plexus solaire, un endroit particulièrement contracté lors d’état d’anxiété fort ou de tension.

N’hésitez pas à vous faire accompagner pour aborder une respiration plus fluide et profonde. Elle peut littéralement transformer votre quotidien !

Sources : site de Véronique Souchon, sophrologue

Déposer un commentairelike

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.